Nos parutions

  • Vallons Mag' N° 38 - Ete 2016
  • Reseau Mediatheque - Programme automne 2016
  • Presentation Vallons de la Tour 2016
  • Centre nautique - 2015
  • Cap Jeunes 2014

Risques naturels

POUR EN FINIR AVEC LES ALLERGIES, JE DIS STOP A L’AMBROISIE !
La lutte contre cette plante annuelle est plus que jamais l’affaire de tous.

(JPG) Chaque année, l’ambroisie gagne du terrain. Cette plante annuelle est non seulement invasive, mais elle provoque également des problèmes sanitaires.

UNE PLANTE ENVAHISSANTE
Bords de route, champs cultivés et moissonnés, délaissés de chantiers, zones pavillonnaires...on la retrouve partout. Toute terre non végétalisée est propice au développement de cette plante. Elle affectionne les terrains remaniés ou en friches et peut aisément s’installer dans votre jardin ! Il est donc indispensable d’enrayer sa prolifération par une mobilisation collective.

LES ALLERGIES
L’ambroisie à feuilles d’armoise (Ambrosia artemisiifolia L.) émet un pollen en fin d’été (fin août-début septembre) qui est très allergisant. Les manifestations les plus courantes sont des rhinites, conjonctivites, trachéites, toux, urticaire et parfois eczéma.
A savoir : En été, une personne sur dix en Rhône-Alpes souffre d’allergies liées à l’ambroisie.

COMMENT L’ÉLIMINER ?
L’arrachage (de préférence avant la floraison) est un moyen de lutte curatif efficace et adapté dans certains milieux.
La destruction peut, en fonction de la surface infestée, se faire par tontes, fauchages répétés (uniquement sur les zones contaminées) ou bien par déchaumage.
Idéalement, il ne faut pas laisser un terrain à nu et mettre en place un couvert végétal (mélange grainier dense) ou pailler le sol pour limiter son développement.
Une graine peut rester dans le sol durant des années avant de germer, c’est pourquoi il est important de mener des actions sur le moyen terme.
Attention : Il est préconisé de ne pas déplacer de la terre infestée pour ne pas contaminer un autre site.

LA RÉGLEMENTATION
L’arrêté préfectoral du 07 mars 2000 précise le caractère obligatoire de la lutte contre la prolifération et la dissémination de l’ambroisie qui incombe à tout propriétaire/gestionnaire de terrain. Il confie également au maire un volet répressif qui peut par une mise en demeure faire réaliser les travaux d’office aux frais du propriétaire. Dans l’intérêt général, nous devons tous être responsables et agir.
A savoir : Chaque commune doit nommer un « référent ambroisie » pour identifier les zones infestées. En cas de doute sur la reconnaissance de la plante, n’hésitez pas à le contacter.

Pour plus de renseignements, rendez-vous sur le site de l’Agence Régionale de Santé Rhône-Alpes.

Plus d'Articles...

  • LUTTE CONTRE LES CRUES DU COMBALAN

    Situé sur les communes de Saint Jean de Soudain et La Tour du Pin, le ruisseau du Combalan est fréquemment une source d'inquiétude pour ses riverains ainsi que pour les gestionnaires des (...)
    » Lire cet article Publié le 29/01/2014