Nos parutions

  • Vallons Mag' N° 38 - Ete 2016
  • Reseau Mediatheque - Programme automne 2016
  • Presentation Vallons de la Tour 2016
  • Centre nautique - 2015
  • Cap Jeunes 2014

Projet de territoire, plan de mandat

ENJEUX ET ACTIONS
Après l’élaboration, en 2009, d’un projet de territoire pour Les Vallons de la Tour, les élus communautaires engagent un plan d’actions concrètes. D’ici à 2014, l’ambition est ainsi de répondre aux grands enjeux du territoire et maîtriser son évolution.

(JPG)

ENJEU 1 - MAITRISER LA CROISSANCE DEMOGRAPHIQUE ET DÉFINIR UNE POLITIQUE D’AMENAGEMENT A L’ECHELLE INTERCOMMUNALE

Face à l’évolution du territoire et à l’arrivée de nouveaux habitants, il s’agit notamment de préserver le caractère rural du paysage, économiser le foncier agricole et naturel en favorisant le développement de l’habitat sur la vallée urbaine. L’objectif est aussi de penser l’aménagement du territoire à l’échelle intercommunale et par là d’améliorer l’organisation de l’espace, des infrastructures et des équipements communautaires.

Les actions répondant à l’enjeu 1

> traduire dans l’espace les orientations du projet de territoire, définir l’aménagement et le développement du territoire à l’échelle intercommunale avec notamment la mise en place d’une charte d’aménagement puis d’un schéma de secteur fixant les orientations d’aménagement des Vallons (2011 à 2013), la requalification et le développement du secteur du Petit Martinet ainsi que la requalification de l’axe RD 1516,

> traiter l’espace économique de manière cohérente entre les différentes communes pour en faciliter la gestion, et l’équité dans les réponses apportées aux entreprises avec notamment l’harmonisation du développement des zones d’activités et industrielles sur Saint-Jean de Soudain / Rochetoirin et Cessieu (2011)

> poursuivre la démarche d’élaboration d’un territoire exemplaire en matière de développement durable (éco-aménagement et éco-construction) en participant au Grand Projet Rhône-Alpes (GPRA) Nord-Isère (2011 à 2014)

ENJEU 2 - DEVELOPPER L’ECONOMIE ET L’EMPLOI

La volonté est de créer l’environnement le plus favorable à l’installation et au maintien des entreprises sur le territoire. Cela consiste à soutenir l’économie productive (industries), le développement de l’économie présentielle, le commerce, l’artisanat et les services, pour que les Vallons de la Tour, et plus largement le Nord-Isère, soient un territoire innovant, créateur de richesses et d’emplois.

Les actions répondant à l’enjeu 2

> maintenir et créer de l’emploi, ancrer les entreprises sur le territoire et accompagner la création d’entreprise grâce au projet d’extension de la zone de Rochetoirin, à l’accompagnement à l’implantation d’entreprises locales, à la requalification de la Pépinière Force 7

> développer l’emploi artisanal

> développer l’éco-construction, activité à fort potentiel en permettant aux artisans locaux d’intégrer l’évolution des marchés de la construction et en identifiant Les Vallons de la Tour comme un territoire important en matière de diffusion des pratiques d’éco-construction (participation à la Biennale Eco-construction et au Grand Projet Rhône-Alpes Nord-Isère)

> valoriser les productions agricoles locales par la mise en place d’un marché produits de terroir (2012) et des actions en faveur des circuits courts producteur-consommateur

> créer une dynamique économique autour du tourisme en engageant une politique touristique

ENJEU 3 - METTRE EN OEUVRE UNE POLITIQUE GLOBALE DU LOGEMENT

L’objectif est de développer et améliorer l’offre en matière d’habitat. Il s’agit ainsi de réhabiliter le parc existant, lutter contre la précarité énergétique des bâtiments et l’insalubrité, améliorer l’accessibilité (personnes porteuses d’un handicap, jeunes, personnes âgées), favoriser les nouvelles opérations en accompagnant les communes. L’articulation entre habitat et déplacements est aussi en jeu.

Les actions répondant à l’enjeu 3

> mettre en œuvre des actions du Programme Local de l’Habitat et d’un observatoire Logement

> favoriser l’accessibilité au logement avec le lancement d’une démarche OPAH (Opération Programmée d’Amélioration de l’Habitat), la requalification du Foyer de Jeunes Travailleurs et l’accession sociale

> permettre l’adéquation entre offre et demande avec notamment la réhabilitation des logements de quartiers sociaux pour l’accueil de publics en perte d’autonomie et la lutte contre l’insalubrité

ENJEU 4 - ORGANISER LES DÉPLACEMENTS

Si l’organisation des déplacements est pertinent à l’échelle du Nord-Isère (dans la cadre du SCOT), les Vallons ont aussi un rôle important pour articuler la politique des déplacements avec l’ensemble des politiques communautaires. L’objectif est ainsi d’organiser l’aménagement d’un territoire moins générateur de mobilité, de rapprocher les lieux de travail et ceux d’habitat, de sensibiliser à la pratique du covoiturage ou des modes doux (piétons, cycles).

Les actions répondant à l’enjeu 4

> développer les modes de déplacements alternatifs en élaborant un schéma directeur des modes doux > faciliter les déplacements en transports collectifs en aménageant le parking de la gare de La Tour du Pin > anticiper l’arrivée du ½ échangeur A43 pour éviter une urbanisation anarchique, anticiper les besoins des entreprises et prévoir les besoins liés au covoiturage > aménager et sécuriser la voirie (demi-échangeur A43, requalification de la RD 1, carrefour du Ronfet...)

ENJEU 5 - PROTEGER L’ENVIRONNEMENT

Face aux dynamiques résidentielle et démographique, les milieux naturels subissent de nombreuses pressions. Consommation de l’espace, qualité des paysages, équilibres écologiques et bio-diversité mais aussi gestion de la ressource en eau avec l’approvisionnement en eau potable et l’assainissement, sont au cœur des préoccupations.

> protéger les milieux naturels et la bio-diversité par la renaturation de la zone humide des Marais, l’éducation à l’environnement, la reconstruction de la station d’épuration, la requalification réseau assainissement, l’opération collective ensemble pour l’eau

> s’engager pour diminuer les émissions de gaz à effet de serre et s’adapter aux effets du changement climatique par la mise en place de Plan Climat Energie Territorial (PCET)

> protéger, améliorer et optimiser le réseau d’eau potable avec notamment l’élaboration d’un schéma directeur d’eau potable et la protection du captage de Passeron

> lutter contre les risques d’inondation sur les ruisseaux du Béjuy et du Comballan et l’assainissement du Mollard à La Chapelle de la Tour

> assurer le suivi de l’ancien centre de broyage et de la gestion des déchets ménagers

ENJEU 6 - DEVELOPPER LES EQUIPEMENTS ET LES SERVICES DE PROXIMITE pour AMELIORER LA QUALITE DE VIE

L’enjeu majeur est de réunir l’ensemble des conditions permettant d’améliorer la qualité de vie sur le territoire, que ce soit en termes de divertissement, d’accès à la culture, de services quotidiens de proximité...

> prévenir les incivilités mais aussi valoriser les projets de jeunes, d’éducation citoyenne, d’émancipation et de développement de l’autonomie avec le développement de la compétence jeunesse et l’élaboration d’une politique pour favoriser les pratiques artistiques, sportives et citoyennes avec une offre globale d’animation

> renforcer l’accueil en matière de petite enfance en accompagnant le développement de l’offre assistante maternelle et au augmentant les temps d’accueil du RAM avec la création d’un 3e RAM, en développant l’intégration de la crèche associative Les Mini pouces dans une offre petite enfance globale et en initiant les partenariats entre professionnels et RAM avec la Vallée de l’Hien

> promouvoir la pratique de la musique dans les écoles primaires pour développer l’éducation aux pratiques artistiques, l’épanouissement des enfants, l’accès à la musique pour tous

> permettre la pratique des sports nautiques grâce au centre nautique intercommunal de La Tour du Pin

> développer les pratiques culturelles, promouvoir les valeurs de l’éducation, de l’épanouissement, de l’enrichissement personnel (Ronde d’un art du monde, résidence de la Compagnie Traverses)

> développer un réseau de partage pour la diffusion de la lecture publique sur l’ensemble du territoire grâce au réseau des médiathèques et à leur programme d’animation, et à la construction d’une nouvelle médiathèque

> améliorer les relations avec les habitants et prendre en compte les attentes des usagers grâce à l’engagement récente d’une démarche partagée

Le plan de mandat détaillé est disponible ci-dessous :